juin 28, 2022
juin 28, 2022

Les paris sur le golf : l'effet du vent sur les performances

Comment le vent affecte-t-il les paris sur le golf ?

L'effet du vent sur les performances des golfeurs

Les paris sur l'Open Championship 2022

L'effet du vent lors d'un tournoi de golf

Les paris sur le golf : l'effet du vent sur les performances

De nombreuses variables entrent en jeu lorsqu'il s'agit de trouver un avantage dans les paris sur le golf. L'un des facteurs les plus importants et les plus sous-estimés dans les performances des joueurs demeure la force du vent et les dégâts qu'il peut causer sur les moyennes de score d'un golfeur. Par conséquent, le vent affecte-t-il vraiment la façon dont vous devez parier sur le golf ? Pour le savoir, lisez cet article.

Les tableaux des tournois peuvent également avoir une influence importante sur le classement attendu des golfeurs et les scores à la fin de chaque journée de jeu. Cependant, vous connaissez peut-être déjà ces aspects si vous voulez parier sérieusement sur le golf, étant donné que vous en regardez beaucoup et que vous y jouez probablement aussi à un niveau correct. Toutefois, dans quelle mesure pensez-vous à la météo et à son rôle ?

Pour mon livre publié récemment et traitant des paris de golf, « Angles and Edges », j'ai mené une étude approfondie et rassemblé les données relatives à l'effet du vent sur les scores des joueurs, et j'ai abouti à cette conclusion définitive : pour chaque augmentation de la vitesse du vent de 1,6 km/h, la moyenne des scores augmente de 0,1 coup par round dans le golf professionnel d'élite.

Pour chaque augmentation de la vitesse du vent de 1,6 km/h, la moyenne des scores augmente de 0,1 coup par round.

Les moyennes de score ont été enregistrées à partir des vagues du matin par rapport aux vagues de l'après-midi dans les tournois tout au long d'une saison complète de paris sur le golf et les vitesses de vent corrélatives ainsi que les changements ont été suivis tout au long de la journée. J'ai pris des notes sur les différents types de parcours et d'installations et j'ai étudié les différences de conditions de jeu.

La règle ci-dessus s'applique à des conditions de vent normales entre environ 8 et 40 km/h. Par exemple, on peut s'attendre à voir une différence d'environ deux coups entre un jour où la vitesse du vent est de 8 km/h et un jour où elle est de 40 km/h.

Au Sherwood Country Club, à l'occasion du Zozo Championship 2020, il y avait une différence de deux coups entre le premier jour, où le vent était d'environ 32 km/h, et le deuxième jour, où les conditions étaient plus clémentes.  Situation similaire à Shadow Creek, la même année, à l'occasion de la CJ Cup, où les joueurs ont présenté en moyenne une carte de 70,7 le deuxième jour contre 72,7 à l'ouverture du tournoi, avec un changement comparable du vent.

On assistera à des contre-performances lorsque la vitesse du vent sera exceptionnellement élevée ou sur des parcours où les coups imprécis sont plus fréquents. Par exemple, nous pourrions voir une disparité de score encore plus grande entre les jours calmes et les jours très venteux sur les parcours de golf. Lorsque l'on joue sur un parcours de type links, le plus grand danger est le vent, car il apporte toutes sortes d'ennuis, notamment celui de diriger la balle dans les épaisses fétuques et les ajoncs, et les mauvais coups pénalisent davantage leurs auteurs.

Le vent comme facteur dans la manière de parier sur le golf

Nous pouvons dénicher d'excellents angles de paris sur le golf en utilisant la force du vent comme variable clé.

Les paris en direct sur le golf sont de plus en plus populaires et de nombreux bookmakers proposent des paris sur le golf en cours de jeu. Ils peuvent parfois fausser considérablement le prix des marchés, car il existe peu de données quantitatives sur lesquelles se baser. Nous avons de récents exemples, décrits ci-dessous.

Bryson DeChambeau lors de la Ryder Cup 2021 à Whistling Straits

DeChambeau jouait avec Patrick Cantlay dans un quatre balles lorsqu'ils ont joué sur un trou au par 5, dans des conditions extrêmement venteuses. Il a pu passer directement au-dessus d'un étang coupant le coin, transformant le trou en un par 4. Les autres n'ont pas pu suivre la même voie.

« Je savais que s'il y avait du vent, je pourrais prendre une voie unique, et c'était le cas aujourd'hui : il soufflait plus de 30 km/h » Bryson DeChambeau

Le vent était la seule raison pour laquelle Bryson et sa puissance de frappe pouvaient suivre ce chemin. Les cotes en direct proposées par les bookmakers sur la victoire d'une équipe lors d'un trou donné ne sont pas influencées par ce type de variables subjectives. Par conséquent, placer un pari en direct sur DeChambeau ou son partenaire Cantlay pour la victoire lors de ce trou s'est avéré être gagnant et présentant une grande valeur.

L'Arnold Palmer Invitational à Bay Hill

À Bay Hill, nous avons vu une proposition mal évaluée offrant des cotes en direct sur un bogey au trou numéro 1 pour différents joueurs le dernier jour du tournoi. Les cotes étaient basées sur les statistiques du tournoi jusqu'à présent, un bogey sur quatre étant une bonne règle générale. Cependant, le dernier jour, les conditions de jeu étaient beaucoup plus chaotiques avec des vents très puissants. Un bogey était désormais presque deux fois plus probable que ce que les cotes impliquaient sur ce trou. Environ la moitié des participants n'ont pas réussi à faire le par ou mieux.

Angle de paris sur le golf : les marchés Leader au premier round

Les marchés Leader au premier round ou les marchés Leader du round demeurent en général d'excellentes propositions sur lesquelles parier lorsque l'on prévoit une différence de vent importante entre les vagues du matin et de l'après-midi lors d'un tournoi de golf du PGA Tour ou du DP World Tour.

Il est courant de voir quelque chose comme -6-5-5-4-4-4-4-3-3-3-3 et -5-4-4-3-3-3-2-2-2-2 comme score pour chaque moitié des participants. La vitesse du vent a augmenté d'environ 16 km/h entre les vagues du matin et celles de l'après-midi. On peut noter que le score médian est plus mauvais d'un coup au classement pour les joueurs partant dans la vague de l'après-midi et cela demeure souvent le cas.

Ce scénario conduit à ce que plus de 70 % des places sur les marchés Leader au premier round soient occupées par les partants du matin en moyenne tout au long de la saison des paris sur le golf, tant sur le DP World Tour que sur le PGA Tour. Il est normal ou courant que le vent se lève dans l'après-midi des deux côtés de l'Atlantique, et lorsque le vent se lève, les greens et les conditions deviennent plus rapides et plus fermes, ce qui est la base d'un golf plus difficile. Il est difficile de s'approcher des trous et les problèmes deviennent plus nombreux.

Comme mentionné précédemment, mes études et les données rassemblées ont prouvé qu'en moyenne, au cours de la saison de paris sur le golf, il y a presque un coup complet de différence entre les vagues du matin et de l'après-midi, si l'on ne tient pas compte des conditions météorologiques exceptionnelles (vraiment défavorables).

Dans le golf professionnel d'élite et les paris sur ce sport, un coup de plus est une différence énorme. C'est la différence entre encaisser et ne pas obtenir de retour sur investissement lorsque vous pariez sur les marchés Gagnant et Placé sur le Leader du premier round. En moyenne, nous observons une augmentation de la vitesse du vent de 11 à 13 km/h entre les sessions du matin et celles de l'après-midi, ce qui se traduit par un différentiel de score moyen approximatif de 0,75 coup par round.

Il faut attendre le plus près possible du départ si l'on cherche à jouer avec cet angle dans un marché comme Leader du premier round et vérifier les prévisions météorologiques à l'approche de l'heure. Au golf, plus le vent souffle fort, plus les résultats du tournoi sont aléatoires.

Quel est l'effet du vent lors d'un tournoi de golf ?

Sur l'European Tour au Pays de Galles pendant la période touchée par la pandémie de COVID en 2020, nous avons probablement vu le meilleur exemple de mesure de l'effet du vent sur les performances au golf. Le Celtic Classic et l'Open du Pays de Galles ont été joués deux semaines de suite au Celtic Manor Resort. Les terrains et les conditions de jeu étaient les mêmes : le rough était peu dense et le sol était meuble.

Une seule variable n'était pas constante : le vent. La première semaine, les conditions étaient clémentes, tandis que le vent a soufflé entre 32 et 40 km/h la deuxième semaine, ce qui a rendu le parcours un peu plus sec et plus ferme. Voici les deux classements :

Celtic Classic en semaine 1

  • Sam Horsfield 67 64 68 67 (266)
  • Tom Detry 67 66 68 67 (268)
  • Thomas Pieters 64 68 70 67 (269)
  • Andrew Johnston 67 66 68 68 (269)
  • Connor Syme 68 67 63 71 (269)

Open du Pays de Galles en semaine 2

  • Romain Langasque 71 68 72 65 (276)
  • Sami Valimaki 70 72 67 69 (278)
  • Matthew Jordan 69 72 72 66 (279)
  • David Dixon 70 70 71 68 (279)
  • James Morrison 73 72 66 69 (280)

Comme nous pouvons le constater, le score final était meilleur de 10 coups la première semaine, soit 2,5 coups par round, ce qui correspond bien à la règle de 0,1 coup par 1,6 km/h que j'ai mentionnée précédemment. Le score médian des rounds individuels dans les échelons supérieurs du classement de la première semaine était inférieur d'environ deux coups.

Les paris sur l'Open Championship : quelle sera l'influence du vent sur le majeur ?

Lorsque vous pariez sur un tournoi de golf majeur comme l'Open Championship, il peut être profitable de consulter les prévisions météorologiques et de tirer parti du vent et du tableau. Au Royaume-Uni, le vent a tendance à se calmer à nouveau après 17h30 et, lors de l'Open Championship, les départs sont parfois plus tardifs que d'habitude.

Le vent peut souvent être le plus grand obstacle sur le parcours de St Andrews. 

Par exemple, JB Holmes occupait l'un de ces créneaux de départ les plus tardifs alors qu'il était évalué à la cote élevée de 200/1 pour le marché Leader au premier round en 2019 au Royal Portrush. Le vent s'est complètement calmé pendant la majeure partie de son round et, en tant que joueur capable de jouer ses balles plus bas, il a pris la tête du premier round dans des conditions beaucoup plus faciles que celles auxquelles la plupart des joueurs ont été confrontés.

À St Andrews en 2010, une écrasante majorité des participants a été éliminée à cause d'un mauvais placement dans le tableau. Rory McIlroy a rendu une carte de 63 au premier round, avant de chuter à 80 lorsqu'il a évolué dans des conditions météorologiques exécrables le vendredi après-midi. Le vent peut souvent être le plus grand obstacle sur le parcours de St Andrews.

Les participants de l'après-midi du vendredi ont été fortement désavantagés et de nombreux illustres joueurs ont manqué le cut. Il a fallu à certains joueurs 7 heures et demi pour terminer leur prestation avec des retards sur leurs rounds en raison de vents soufflant à plus de 65 km/h par moments.Louis Oosthuizen a remporté l'épreuve par une marge de 7 coups, ayant joué du bon côté du tableau.

En 2015, toujours à St Andrews, un nouveau retard a été enregistré en raison des vents violents et des balles qui roulaient sur les greens. Ces conditions ont entraîné un dénouement le lundi, avec Zach Johnson triomphant lors d'un play-off. Qui a-t-il battu ? Louis Oosthuizen, qui excelle dans un St Andrews venteux, aux côtés de Marc Leishman, un autre spécialiste du vent. Une tendance se dessine, peut-être ?

Certains types de joueurs sont-ils plus performants dans des conditions venteuses ?

Vous feriez mieux d'y croire. La présence de Louis Oosthuizen et de Marc Leishman dans les classements de l'Open Championship n'est pas une coïncidence. Marc Leishman a grandi en apprenant le golf sur les parcours australiens de la ceinture de sable, qui sont exposés avec des conditions rapides, fermes et vallonnées, souvent avec de fortes brises affectant le vol et le roulement de la balle. L'Afrique du Sud, d'où Louis Oosthuizen est originaire, n'est pas très différente en termes de conditions venteuses et de nécessité de faire voler et de donner des effets à la balle. Vous remarquerez, en regardant ces protagonistes jouer, à quel point tout semble fluide et facile.

Il peut être profitable de cibler des joueurs de cet acabit pour l'Open Championship et d'autres tournois réputés pour être des épreuves affectées par le vent. La capacité d'un golfeur à jouer dans le vent ne sera probablement pas prise en compte dans les cotes. Considérez que les joueurs britanniques et irlandais qui ont grandi sur des parcours de golf de type links peuvent avoir un avantage considérable sur la plupart des Américains qui jouent leur golf en frappant la balle haut plutôt que de manœuvrer des coups sous le vent. Shane Lowry est probablement le meilleur du lot dans les links et les conditions venteuses, et il l'a prouvé en remportant l'Open Championship au Royal Portrush, en faisant un tabac. Peut-il le faire à nouveau au pays du golf ?

Major Talk : prenez l'avantage sur les marchés de paris sur le golf de Pinnacle avant chaque tournoi majeur en 2022.

Maintenant que vous comprenez mieux comment le vent peut affecter les marchés des paris sur le golf, profitez des cotes inégalées de Pinnacle pour les paris sur le golf.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.